Mon organisation perso et pro #1

Depuis 2014, où je me suis lancée en tant qu’auteur-nouvelliste sur la toile, j’ai tenté plusieurs organisations possibles, sur du court terme. Oui, c’est un peu ça le problème que je rencontre… A chaque fois qu’un projet est terminé, je frise le burn-out et je n’arrive plus à écrire pendant un certain temps. Jusqu’à 2016, ce temps en question ne représentait qu’une, deux, voir trois semaines : c’était surtout des vacances réparatrices 😉 . Mais après le roman Seule parmi eux, ça c’est compté en mois… C’est l’une des raisons pour laquelle le premier tome d’Hellwood est court (oui, il devait être aussi réactif qu’une nouvelle, mais il manque une cinquantaine de pages pour atteindre mon objectif principal) : j’ai eu peur de retomber encore dans une sorte d’hibernation forcée. De plus, il y a aussi un aspect plus compliqué derrière cette grosse fatigue. Je n’ai pas réussi à prendre le recul nécessaire face à un commentaire assassin et j’ai sérieusement envisagé d’arrêter (non, ce n’était pas constructif, je vous l’assure, c’est impressionnant comment les gens peuvent parfois se lâcher en se cachant derrière un écran). Pourtant, je savais (et je sais) que ce commentaire assassin et que ces commentaires négatifs ne représentent qu’à peine 2 à 3% de mes lecteurs, mais mon cerveau était en compote. Incapable de réfléchir correctement, incapable d’établir une organisation viable, incapable de…

écrire.jpg
Photo Engin Akyurt

Puis, un soir, j’ai eu l’idée des chroniques, pour retrouver ce sentiment d’écrire pour le plaisir. J’ai fait un gros ménage virtuel, un petit ménage de printemps réel, j’ai parlé avec mes fameux trois amis qui m’ont volontairement et involontairement souffler des conseils que j’ai remercié plusieurs fois, je me suis inscrite sur Hellocoton, j’ai rencontré des supers blogueuses, j’ai lu des articles qui m’ont fait sourire, réfléchir, qui m’ont donné envie de m’améliorer et d’améliorer mon quotidien.

De là, des challenges et des bilans ont vu le jour que je ne vais pas vous détailler car ils sont frais et dispos sur le blog 😉

L’objectif de prendre note de mon organisation est d’une part, de garder une véritable trace et pas un plan sur un bout de papier que je vais perdre dans quelques jours et d’autre part, de pouvoir supprimer les points faibles et de renforcer les points positifs.

outils.jpg
Photo Engin Akyurt

Mes 4 outils pour m’organiser

Je ne me lance pas dans cette organisation avec mon téléphone une boîte à outils totalement vide :

  1. Un minuteur qui permet de se concentrer sur une tâche sans aucune distraction pendant un temps délimité (environ une vingtaine de minutes).
  2. L’application Writometer, dans laquelle j’ai enregistré TOUS les textes qui me sont venus à l’esprit.
  3. J’ai pu récupérer le petit ordinateur portable de ma mère qui me permettra d’écrire (et uniquement écrire !) où bon me semble (même si je privilégie le fameux troisième coin bureau).
  4. Un fichier Excel
journée idéale.jpg
Photo Jill

Ce que j’envisage comme journée typique

Le matin, m’attaquer aux routines web : vérifier mes messages, compléter mon fichier excel pour mon bilan sur les réseaux sociaux, écrire un article ou une chronique pour le blog, continuer mon challenge photo sur Instagram ET la petite nouveauté, qui est de réapprendre à jouer de la basse : ce sera mon premier défi de l’année et surtout, me faire plaisir avec une petite pause bien méritée 😉

Je m’attaque à ce que j’appelle ensuite ma préparation pour la journée : le ménage de base (uniquement vaisselle et le linge -sauf le repassage-), je détermine ma motivation et mon objectif pour mon challenge fitness et bien sûr, je termine par une douche !

Le reste de la journée : écrire mes romans en utilisant le minuteur et faire des pauses constructives quand j’ai des fourmis dans les jambes (comme passer un coup de balai ou ranger ce truc qui traîne depuis des jours) , faire une pause détente avec un thé ou m’adonner à un passe-temps pour me changer les idées. Je ne me suis pas donnée d’horaire de fin. L’idée étant que je puisse déterminer moi-même, selon ma fatigue, ma motivation et ma famille, quand je dois m’arrêter.

erreur.jpg
Photo Tumisu

Les 9 erreurs d’organisation que j’ai toutefois retenues de mon expérience passée et que je ne veux pas reproduire

  1. L’emploi du temps que l’on respecte à la lettre ! Si j’ai mal dormi, si je suis malade, si je suis fatiguée, je n’ai pas à me forcer : prioriser !
  2. Ecrire le soir, car je veux aussi me détendre et passer du temps avec ma famille.
  3. Me mettre la pression sur une date de sortie. La vie est faite de rebondissements et je ne peux pas prévoir tous les imprévus.
  4. Ne pas savoir dire « Je suis désolée, mais je travaille » : laisser les gens me considérer comme disponible parce que je suis à la maison.
  5. Pratiquer le Pomodoro à 100% : c’est pour ça que je parle de minuteur et non du Pomodoro. Je veux que ma pause soit selon moi, mes besoins et mes attentes et ne dépende pas du minuteur. (Par contre, je le trouve au top pour la concentration sur une tâche !)
  6. Les challenges et les défis, c’est super, mais ne pas crouler sous leur poids !
  7. Me sentir coupable sur les tâches ménagères : maintenant, quand je suis en retard, je fais participer le mari et les enfants et ils m’aident sans broncher !
  8. Ne pas mettre le téléphone sous silence ! Ce n’est pas évident de se concentrer lorsqu’un « bip » retentit toutes les cinq minutes et pire, la sonnerie du fixe… (Pour celui-ci pas trop le choix, pour un « au cas où » scolaire…)
  9. Oublier mes passes-temps.
écrire en paix.jpg
Photo Engin Akyurt

La nouveauté que je teste, avec beaucoup d’appréhension : L’application Writometer qui doit changer ma façon d’écrire pour passer du stress à la tranquillité.

J’ai entré tous les textes qui me sont venus à l’esprit (y compris les suites), avec une date de sortie préférée (et non obligatoire). J’ai prévu large en terme de temps pour un premier essai. Le changement est que je ne me concentrerai plus sur un seul texte : ils s’affichent dans l’ordre. J’ai un minuteur et un objectif pour le premier, un autre pour le second etc… Ça peut paraître brouillon et inconfortable, mais pour l’avoir fait depuis 2015, se concentrer sur un seul et unique texte jusqu’à sa parution, c’est épuisant ! Donc, je teste… Mes attentes sont que ça fonctionne (bien sûr) et que si ma motivation lundi pour le texte A n’est pas au beau fixe et que je rame un peu pour écrire ces 250 mots quotidien, que ce soit l’inverse pour le texte B etc… Plus de souplesse, plus de libre arbitre !

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! Je ne sais pas si un bilan, un #2, serait préférable mensuellement ou trimestriellement… Bref, je vous tiendrai au courant 😉

Et vous, quelles sont vos méthodes pour mieux vous organiser ?

 

 

Publicités

8 commentaires sur “Mon organisation perso et pro #1

Ajouter un commentaire

  1. Quelle organisation !
    Niveau ménage, mon planning des tâches mensuelles par zone m’aide beaucoup… Tout le monde s’y met à la maison et on gagne un temps fou avec une maison propre et en ordre…
    Sinon, je fais pas mal de listes aussi…
    Belle soirée

    Aimé par 1 personne

  2. Wahou ! Comme tu es bien organisée ! Ce qui est encore plus beau, c’est que tu n’as pas spécialement l’air de te fixer d’heures etc… C’est une organisation qui te laisse énormément de liberté tout en travaillant.
    Personnellement, il peut-être falloir que je m’en trouve une aussi. Tu parles de ce fameux presque-burn-out quand tu as terminé un projet… Comme je te comprends ! Je crois que c’est le souci quand on est trop passionnés et trop engagés, au point de ne plus profiter réellement de la vie à côté. C’est comme cette manie de culpabiliser dès qu’on ne fait pas parfaitement le ménage tous les jours, nanana… À quand un monde où chacun prendrait sa part de « charge mentale » ? ^^
    Quoiqu’il en soit, il faut réussir à trouver le bon équilibre et il semblerait que de ton côté, tu l’aies trouvé ^^
    En tout cas, je te souhaite une bonne continuation avec ton organisation hihi

    Aimé par 1 personne

    1. Surtout pas me fixer d’heures, lol ! Si un jour je suis en forme, j’irai vite. Si le lendemain ce n’est pas le cas, j’irai plus lentement ^^ Oui, après deux ans de presque burn-out à chaque projet terminé, je commence à en avoir ma claque… On peut dire que je suis du genre à mieux travailler sous la pression, mais j’en ai marre du contre-coup… J’espère que tu trouveras ton organisation et tiens-moi au courant !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :