L’intruse : 5.3 Nouveaux compagnons

 

Ses cris de complaintes et de douleurs n’arrêtent pas le blond tant qu’ils ne franchissent pas le seuil de ses quartiers. C’est la tête la première que Silver atterrit sur la moquette rouge de sa chambre.

– Bon, ça c’est mon lit. Et toi, tu dormiras…. Ici !

– Mais, c’est juste un coussin posé par terre… bafouille Silver.

Certes, Silver n’a pas mené la grande vie dans sa cage dorée, mais toujours est-il qu’elle y avait dormi sans prendre froid et sans se réveiller avec des douleurs dorsales chaque matin.

– Si t’es pas contente, je serai plus que ravi de te présenter à quelques soldats qui ne feront qu’une bouchée de toi !

– Très bien, murmure Silver en se redressant avec peine.

– Et arrête de geindre ! T’es une humaine ! Tu devrais montrer plus de fierté et de dignité !

Silver se demande comment cela est-il possible en étant traitée comme un oiseau, puis comme une malpropre.

Elle s’assied sur son coussin et se palpe les endroits douloureux. Quelqu’un frappe à la porte. Greg passe la tête et demande à lui parler avant de reprendre la route.

– Ecoute, p’tite. J’suis vraiment désolé pour tout ça… Je m’attendais pas à ce que ça s’passe de cette façon.

– Ce n’est pas de votre faute, balbutie Silver, bien qu’elle émette des doutes dans son fort intérieur.

Greg ne tient pas en place. Il sautille presque d’une jambe sur l’autre, le visage rouge écarlate.

– J’ai aut’chose à t’dire… Tu vois, je pensais que l’un d’eux allait te marquer fissa, mais c’est pas l’cas. Et enfin, tu vois…

– Non, je ne vois pas, déclare-t-elle en le fixant, l’air perplexe.

– Ahhhh, mais merde ! Bon, bon… Faut que j’me calme ! Allez, une grande inspiration….

Devant le regard de plus en plus insistant de la jeune femme, Greg lâche enfin ce qu’il a sur le cœur.

– Quand un homme marque une femme, il l’a fait sienne, tu comprends ?

– Oui, répond-elle en se palpant le bras.

– Sauf que, j’ai pas l’impression qu’tu comprennes vraiment c’que ça signifie…

Silver est confuse. Elle ne voit absolument pas ce qu’essaie de dire son sauveur.

– Bon sang, que c’est dur ! Hum… La princesse… T’appartenais à la princesse, ok ?

Silver acquiesce, attentive.

– Ben, c’est pas ce genre-là… T’es pu un piaf, ici. Mais… J’ai p’être le temps de revenir avant de m’en inquiéter et de t’en parler… grommelle-t-il. Bon, j’fais un saut chez l’boss avant de partir. Prends bien soin de toi, ajoute Greg en lui tapotant l’épaule.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :