L’atelier n°4 : Les monstres

l'atelier d'écriture les monstres

C’est jeudi, c’est le jour de l’atelier, c’est parti pour l’atelier n°4 : Les monstres !

Comme d’habitude, une écriture libre (poème, fiction, pensées etc…) pour cet atelier !

Le thème des monstres peut être abordé sous divers angles : fantastique, contemporain, métaphore etc… C’est donc un sujet plutôt large que je vous propose cette fois-ci.

Je me prête au jeu avec Caleb de 2 ans et 80 points de QI d’écarts.

« Dans le miroir, une ombre qui se dessine est incertaine, aux contours indécis. Pas d’éclat dans ce regard sombre. Pas d’étincelle. Aucune différence entre le jour et la nuit. Des couleurs ternes ont remplacé les couleurs autrefois vives. Le temps passe. L’ombre devient silhouette, qui se précise. Lorsque je m’en approche, je me retrouve face à mon propre reflet. Le seul responsable de mon malheur. »

Un texte court, que j’ai essayé de rendre poétique, tout en sachant que c’est mon gros point faible ! Mais, c’est à ça aussi que sert l’atelier : juste le temps de quelques minutes, de quelques mots, de quitter sa zone de confort et tester quelque chose de nouveau.

J’ai donc abordé le thème du monstre de deux manières : la première étant le personnage de Caleb qui rencontre d’énormes difficultés à exprimer ses sentiments et la seconde, ma difficulté à faire dans la poésie.

N’hésitez pas à partager vos créations dans les commentaires ou en indiquant l’adresse de votre site/blog !

A jeudi prochain pour un nouvel épisode créatif !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :