Extrait : Dans la peau d’un mec, tome 3

Dans la peau d'un mec tome 3

 

Dans la peau d’un mec, tome 3 (extrait)

6. Rébellion
7. Dans la peau d’une nana
8. Colère et désillusion

9. Adieu, Georgia ?

Passer commande

6. Rébellion

La situation est désespérée. Soudain, la main de Keith se glisse sur mon épaule.

– Il est interdit de trainer dans les parages ? demande-t-il d’une voix langoureuse, qui me surprend.

– Non… grommelle un gros costaud.

– Hé, c’est toi ! clame un autre malabar qui se tient derrière nous.

Maintenant, il s’avance confiant et se place devant Keith.

– C’est ton nouveau jouet ? Tu t’es lassé des filles pour enchainer sur ton troisième mec ?

– Comment t’as deviné ?

Je retiens un cri de surprise et aussi d’embarras. La langue de Keith se promène derrière mon oreille.

– Il est au courant de ce qu’il l’attend, au moins ? rigole le mec sans gêne.

J’émets un faible couinement. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Et puis, j’aimerais bien qu’on me demande mon avis avant de faire ce genre de trucs gênants !

Tout à coup, je me demande si je ne suis pas tombée dans un piège. Ma première impression était peut-être la bonne : Keith est avec ceux qui sont responsables de mon état.

Mon pied glisse sur le côté : il faut que je tente une évasion ! Mais Keith semble lire mes intentions. Sa main qui était nonchalamment posée sur mon épaule, se presse maintenant contre mon oreille.

Je suis prisonnière… Ou prisonnier… Je n’arriverai jamais à me faire à cette double identité !

– Ouais… Allez faire vos cochonneries ailleurs, grogne le gros costaud.

Les mecs à la carrure de lutteur, s’éparpillent. Lorsqu’ils sont hors de vue, je soupire de soulagement.

Mais mon répit est de courte durée. Keith augmente sa prise sur ma tête et me force à le regarder.

– Oblige-moi à me comporter de cette façon une fois de plus et je me charge personnellement de régler ton compte une bonne fois pour toute, pigée ?

– Oui… réponds-je, tiraillée par la gêne et la douleur.

Il lâche brutalement sa prise, me faisant vaciller sur mes jambes.

– Abruti… je grince entre mes dents.

– Quoi ? gronde-t-il.

– Rien !

– Je te ramène. Dépêche-toi.

Keith m’énerve. Il m’horripile. Il ne me demande jamais mon avis. Il me balade de droite à gauche. Je n’ai jamais demandé à ce qu’il se comporte ainsi devant les autres. Il aurait pu nous faire passer pour des amis et n’était pas obligé de me lécher… De plus, je suis proche du but, je le sais. Lui, je ne connais pas ses intentions. Il me ralentit, peut-être. Il travaille peut-être pour eux. Non, j’en suis certaine.

Je l’observe s’éloigner, sans me regarder, persuadé que je vais le suivre comme un bon toutou.

Je dégaine un bras d’honneur dans son dos et cours dans la direction opposée.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :