L’intruse : 2.1 L’envol

Chapitre 2 partie 1 : L’envol

A ces mots, le corps de la jeune femme se détend. Plusieurs interrogations lui traversent l’esprit, mais ce n’est pas le moment d’hésiter. Son instinct lui hurle que si elle ne saisit pas sa chance maintenant, qui sait quand une telle opportunité se représentera de nouveau ? Et surtout, si ?

– Tout le monde est accaparé par le bal, c’est le moment ou jamais, ne crois-tu pas ?

Il n’en faut pas plus pour qu’elle se rue vers la porte de sa prison. Elle se glisse maladroitement sous le bras du prince qui la maintient ouverte, trébuchant sur ses livres entassés. A peine sortie, l’homme l’agrippe par la taille. Se retournant, la jeune femme lâche un cri rapidement étouffé par une main glaciale. Sans ménagement, il l’accule contre le mur, pressant son corps contre le sien.

– Tu es vraiment chaude. Je n’ai jamais connu une telle sensation auparavant… lui murmure-t-il.

La panique envahit la jeune femme qui regrette d’être tombée dans ce piège grossier. Le prince pose l’oreille sur son cœur. Il bat à cent à l’heure. Jamais il n’a battu aussi fort, à cause de l’effort physique soudain et de la peur. La jeune femme baisse les yeux sur l’homme. Son sourire est étrange, presque jouissif et son visage s’est empourpré.

– C’est pour toi que je fais ça. Je t’offre la liberté sur un plateau d’argent ! soupire-t-il d’une voix qui est familière à la prisonnière, quand il est en compagnie de la princesse.

Brusquement, il défait sa ceinture d’une main et baisse son pantalon. Dès qu’il écarte ses jambes, la jeune femme comprend ces intentions, mais trop tard. Avec sa force inexistante, elle lui inflige des coups qui déclenchent un petit rire chez son agresseur.

– Pourquoi te débats-tu ? Je fais ça uniquement pour ton bien, tu sais. Une fois débarrassée de ta pureté, Elaine n’aura d’autres choix que de te relâcher.

La jeune femme essaye de parler. Malgré ses paroles étouffées, le prince en saisit le sens.

– Oh ? Tu t’inquiètes pour moi ? Je lui dirai juste que je t’ai surpris avec un invité plus curieux que les autres. Tout ira bien, je te le promets.

Non, tout n’ira pas bien. La jeune femme le sait. Des larmes coulent le long de ses joues. Le prince les lèche.

– Tes larmes sont délectables. J’ai hâte de goûter au reste…

Le cœur de la jeune femme se serre douloureusement dans sa poitrine. Non, pas comme ça. Ce n’est pas ainsi qu’elle s’imaginait une relation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :