L’intruse : Prologue 0.2

Prologue partie 2

Toutefois, cette paix fut menée à son terme six ans plus tard, lorsque la fille de ces majestés eut atteint le même âge que l’enfant extraordinaire. La reine lui conta cette fabuleuse histoire et la princesse qui collectionnait les oiseaux dans une cage, imposa un caprice à sa mère. Sans le savoir, cet acte innocent allait détruire à tout jamais le bonheur d’une famille comblée.

Ainsi, le jour de la floraison, une seconde escouade de soldats vint au village saisir l’enfant au sang-chaud. Les villageois protestèrent avec les parents : il n’était pas question d’abandonner l’un des leurs. Cette petite fille était bien plus qu’une curiosité à présent, elle faisait désormais partie de leur communauté.

Ces majestés n’étant pas des monstres, mais des parents soucieux de combler le moindre désir de leur petite princesse, passèrent des semaines et des mois à marchander avec les parents.

Un jour, le chef du village s’en alla les avertir. En continuant de refuser les offres plus que généreuses de ces altesses, ils risquaient de s’attirer bientôt leur colère. Un conseil s’en suivit, réunissant chaque habitant. Certains objectèrent violemment face à la décision de vendre la pauvre petite, d’autres approuvèrent en exposant les mêmes raisons que leur chef. Pendant combien de temps allait-on mettre la patience de ces majestés à rude épreuve ? Une femme enceinte prit la parole. Elle avait travaillé au palais en tant que bonne pendant de nombreuses années et avait quitté son emploi pour se marier et retourner vivre dans son village natal.

– Ces majestés sont bonnes et généreuses. Hélas, ce n’est pas le cas de leur fille, la princesse Elaine. Sa cruauté et sa froideur sont célèbres au château. Si un serviteur a le malheur de lui déplaire, elle n’hésite pas à ordonner son exécution. Ces altesses l’adorent tellement qu’ils cèdent au moindre de ses caprices. Je pense honnêtement que si nous sommes toujours en vie, c’est grâce à la reine qui doit la tempérer. Mais pour combien de temps ?

Combien de temps ? Les murmures faisaient échos dans la salle. L’enfant au sang-chaud s’agrippa aux jupons de sa maman. Son regard troublé se posa sur chaque personne présente dans l’assemblée. La gentille boulangère qui lui donnait toujours le meilleur pain de sa fournée, les enfants qui jouaient au ballon avec elle, la petite fille qui lui avait prêté sa poupée quand la sienne était tombée dans la rivière… Tous ces gens se levaient pour la protéger… Malgré son jeune âge et même si elle ne comprenait pas grand-chose, elle savait que ces habitants, ses amis, pourraient souffrir à cause d’elle. Alors, courageusement, elle se dégagea de sa mère et monta sur l’estrade auprès du chef.

– Je m’en vais au palais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :